The Molochs

Leur nom est emprunté au Dieu païen dévoreur d’enfants créé par Alan Ginsberg extrait de son poème Howl.

Une référence qui en dit long sur les californiens/argentins de The Molochs. Car ces gars-là rêvent de bohème et de Beat Generation, là où l’Amérique ne vote pas Trump mais boit des whiskys à gogo en écoutant du Jazz la tête pleine de poèmes. Niveau musique, on regarde aussi dans le rétroviseur pour accoucher d’une pop garage 60s nostalgique et romantique. Cela n’a pas échappé à l’oreille aiguisée d’Hanni El Khatib qui sort leur dernier album America’s Velvet Glory sur son label Innovative Leisure (Janvier 2017). Le Lp est une véritable pépite emplie de petits hits immédiats qui rappelle sans nul doute Spencer Davis Group, The Seeds et plus récemment The Mystery Lights. Immanquable !