Weyes Blood

C'est au sein du groupe de free-folk Jackie-O Motherfucker, à la basse et à la guitare, que la New-Yorkaise Natalie Mering a fait ses armes.

Elle a également été choriste pour Ariel Pink, avant de se lancer en solo sous le pseudonyme de Weyes Blood, avec un premier album remarqué, “The Innocents”, paru en 2014.

On se laisse facilement hypnotiser par cette folk gothique, quasi médiévale, portée par la puissance de la voix liturgique de Natalie, et brouillée par des bruitages étranges.

Entre tradition et modernité, Weyes Blood ressuscite les fantômes du passé pour un voyage onirique et brumeux, entre Angel Olsen, Sharon van Etten ou encore de Joker’s Daughter.