Wiki

« À vingt-quatre ans et presque toutes ses dents, WIKI fait figure de grand enfant."

« Entouré de son manager Matt Lubansky et du DJ, producteur et ingénieur du son Black Mack, l’artiste est venu défendre son premier album en solo No Mountains In Manhattan sur le sol français. Un public qu’il sait exigent, et qu’il s’évertue à persuader à grand renfort d’humanité, de spontanéité et d’intégrité artistique. Lorsqu’on le retrouve dans les locaux de Beggars, l’ex-membre du trio Ratking lève la tête qu’il penche avec intensité sur un dessin au feutre, pour révéler son immense sourire édenté.

Enregistré à New York, No Mountains In Manhattan est un pur produit de son environnement. L’artiste capture dans cet opus l’atmosphère chaotique et les influences métissées de la grosse pomme. Là où gamins des rues, petits commerçants, touristes, clochards et banquiers usent le même pavé, où les bouches d’égouts crachent une fumée opaque et où les flaques d’eau reflètent les phares jaunes des taxis. Un paysage scorsésien décrit avec poésie, par-dessus lequel Wiki s’élève pour franchir des cimes artistiques encore vierges et façonner les aspérités de sa jeune personne.

Prolongement de son état civil, l’étendard rayé vert et orange de Patrick Morales revendique fièrement ses origines irlandaises et portoricaines. Héritier des Diplomats et du Wu-Tang, l’artiste a créé son propre univers en empruntant à celui des hommes d’état, et brandit désormais ses couleurs dans le monde entier. Depuis Lil Me (2015) et la fin de Ratking, ce symbole de melting pot culturel est resté fidèle à ses amis proches et continue d’expérimenter au fil des rencontres. Seul ou en groupe, il se démultiplie pour diversifier ses projets. Telle sa ville natale, Wiki ne dort jamais. » A Lire sur The BackPackerz